Accueil > DEVELOPPEMENT PERSONNEL > En finir avec le manque de confiance en soi !

Une histoire de confiance…

Vos regards se sont croisés, plusieurs fois depuis quelques semaines…mais vous n’avez jamais osé l’aborder ; c’est évidemment une personne trop bien pour vous…

Cette annonce d’un poste en interne dans votre entreprise, vous a attiré tout de suite…mais finalement vous n’avez pas proposé votre candidature, car vous avez pensé que vous ne seriez pas capable…

Voici deux exemples classiques de manque de confiance en soi !

Et maintenant, vous vous dites ça suffit d’être comme ça !

Si vous vous reconnaissez dans ces attitudes et en souffrez, cet article est fait pour vous, alors lisez-le jusqu’au bout pour tout comprendre de ce phénomène et vous en sortir.

Mais comment avoir confiance en soi ?

Ce handicap, oui, je considère cela comme un véritable handicap, peut fort heureusement être guéri ; et le sport peut vous apporter les clés pour ouvrir les portes de la confiance en vous et de votre estime.

Après quelques définitions, vous découvrirez les 10 points à travailler pour se sortir de ce cercle vicieux et se servir du sport comme un levier de développement personnel.

Confiance, estime et timidité ?

La confiance en soi et l’estime de soi fonctionnent souvent de pair. On parle aussi de timides (voire de timides maladifs!) et de gens réservés.

Qu’en est-il ?

La confiance en soi se situe en amont d’une action et durant la réalisation de celle-ci ; c’est penser que nous avons les capacités ou les compétences à entreprendre quelque chose et de se sentir capable d’atteindre un objectif ; les notions de sécurité et de zone de confort sont donc importantes et sont les frontières du passage à l’action ou non.

L’estime de soi correspond à la valeur que nous pensons avoir ; c’est une opinion favorable ou non de soi-même comme une sorte d’auto-évaluation.

Cette image de soi est sur plusieurs plans : physique, social ou intellectuel.

Et la timidité dans tout ça?

C’est une des parties de l’iceberg qui est visible aux yeux de tous. Un timide est une personne qui manque d’assurance, qui n’ose pas et qui est souvent complexé. C’est évidemment une personne qui n’est pas sûre d’elle, en manque de confiance en soi.

Les personnes qualifiées de réservées, quant à elle, peuvent être soit des timides qui se cachent soit, plus couramment, des personnalités se dévoilant peu.

Comment identifier un problème de confiance en soi ?

Si vous lisez cet article, c’est que vous avez a minima senti que quelque chose n’allait pas ; ou du moins, vous avez besoin d’y voir plus clair.

Si vous vous reconnaissez dans deux ou trois des « symptômes » suivants, vous pouvez continuer à lire les autres chapitres :

  • Votre quotidien est une lutte permanente contre vous-même : j’y vais, je n’y vais pas, je saurai, je ne saurai pas…

  • Vous avez du mal à trancher.

  • Lorsqu’on vous demande votre avis, vous êtes en difficulté.

  • Dire non à quelqu’un vous est difficile.

  • Vous doutez de tout.

  • Beaucoup d’actions (professionnelles et/ou personnelles) vous semblent insurmontables.

  • L’inconnu vous fait peur ou vous rend anxieux.

  • Vous n’aimez pas les surprises.

  • Rencontrer de nouvelles personnes est compliqué pour vous.

  • Vous relisez plusieurs fois les emails que vous envoyez à votre chef.

  • Un sentiment d’infériorité vous habite.

  • Le syndrome de l’imposteur, vous connaissez ?

  • Vous rentrez la tête dans les épaules.

  • Vous ne regardez pas les gens dans les yeux.

  • Votre dos se voûte.

Alors ? Verdict ?

confiance en soi les obstacles

Les 10 axes à travailler pour être sûr de soi

Je vous rassure, il est possible d’éradiquer le manque de confiance en soi en ciblant principalement 10 axes de progrès ; surtout si votre souffrance devient insupportable ; votre motivation permettra de franchir avec succès les étapes.

Apprenez à mieux vous connaître

Il est important de pouvoir définir ses qualités, ses points faibles, ses atouts. Le meilleur moyen est de les écrire dans un carnet. C’est un exercice hyper efficace. De plus, il y a forcément au moins un domaine dans lequel vous êtes bon.

En définitive, prenez conscience que vous êtes un être unique.

Stoppez l’auto dénigrement ou la fausse assurance

Au lieu de dire « je suis nul », « je ne serai pas faire », « je n’ai pas les compétences », « j’en suis incapable », « c’est un niveau trop haut pour moi », dites « c’est nouveau pour moi, je vais apprendre plein de choses »

La dévalorisation de soi est un cercle vicieux ; cassez-le !

De même, pas la peine de tomber dans l’excès inverse, la fausse assurance. Cela manque tellement d’authenticité que tout le monde le voit ! De plus, il y a une distorsion mentale entre ce que vous voulez montrer et votre véritable personnalité ; à force, c’est usant !

Prenez soin de vous

S’occuper de vous est primordial. Arrêter de vous occuper des autres de temps en temps pour vous concentrer sur vous-même et vos projets.

Et soyez bienveillant avec vous-même.

Traitez vos complexes

Identifiez vos complexes physiques, faites le tri entre ceux qui peuvent être améliorés (poids, muscles, etc.) et accepter ce que vous ne pouvez pas changer (taille, couleur des yeux, etc.).

S’il s’agit plutôt d’un complexe « intellectuel », l’identifier est déjà un signe d’intelligence…

Et ne lorgnez pas sur la fortune, la voiture de luxe ou le rang social de telle ou telle personne ; vous ne connaissez pas leur histoire ; construisez la vôtre et soyez à l’aise dans vos baskets.

Avoir des modèles ou mentors

Prenez en exemple des personnes célèbres ou de votre entourage qui font écho en vous-même et qui vous aideront à progresser ; mais surtout ne tomber pas dans l’erreur de vous comparer à eux. Vous ne connaissez souvent pas l’histoire propre à chacun ; vous ne voyez que le résultat d’une réussite, mais pas les années de galères ou d’échecs de la personne.

Néanmoins, avoir directement ou indirectement quelqu’un qui vous motive, vous tire vers le haut est un plus indéniable.

Sortez de votre zone de confort, un peu, mais pas trop…

Savoir sortir de sa zone de confort, non en mode « stress », juste ce qu’il faut et avec un esprit positif et serein : « je vais apprendre », « cela va me faire progresser ». Le fait de changer cet angle de vue et de le dire va changer votre état d’esprit.

Petit à petit, vous allez oser demander, voire même devenir audacieux.

Pour vous motiver, regardez toujours le chemin parcouru ; vous rirez même parfois de tel ou tel blocage ou peur que vous aviez dans le passé.

L’expérience est la meilleure arme contre le manque de confiance en soi.

Stop au perfectionnisme

Avoir un échec, c’est très dur sur le moment, mais avec le recul, vous en conviendrez, cela vous en apprend beaucoup sur vous-même et sur la méthodologie à appliquer la prochaine fois, pour mieux faire. C’est le principe de la résilience. Il vaut mieux essayer que de ne rien faire. La seconde solution est pire à long terme.

Et surtout, soyez indulgent avec vous-même, ne soyez pas votre pire ennemi.

Avancez par étape

Avancez petit à petit, par étape. Vos objectifs doivent, d’une part être réalisable et d’autre part, être rattachés à des actions concrètes.

Apprenez à découper un objectif important en autant de marches nécessaires pour l’atteindre, c’est plus facile. Surtout, ne vous mettez pas la pression !

Oubliez les autres

Ne vous focalisez pas sur ce que les autres pensent de vous.

Moins tenir compte de l’avis des autres est important afin de forger votre caractère ; sans exclure la possibilité d’avoir un conseil de quelqu’un de confiance (!) permettant de mieux définir votre propre opinion.

De plus, sachez que les autres vous critiquent selon leurs propres expériences et filtres. Souvent, vous leur servez de miroir par rapport à leurs propres peurs. Ce nouvel angle de vue, change la donne et votre perception d’éventuelles critiques négatives quant à vos actions, votre caractère ou votre physique.

Donc écoutez les encouragements, les avis positifs, mais oubliez les dénigreurs.

Affirmez-vous

Développer l’affirmation de soi est souvent un axe central pour prendre confiance en soi.

Vous allez vous affirmer et apprendre notamment à dire non à bon escient. Et vous serez fier de vous ! Pour en savoir plus sur ce comportement lié à des peurs : L’affirmation de soi.

mansue de confiance les actions

Mais comment faire pour avoir plus d’assurance ?

Je sais, c’est plus facile à dire qu’à faire, mais tous ces points ne se travaillent pas tous en même temps.

Classez-les selon le niveau de difficulté qu’ils représentent pour vous. Commencer par les niveaux les plus faibles pour démarrer une démarche de reconquête de votre confiance.

Ok, jusque-là c’est assez théorique ; comment passer aux exercices pratiques ?

Vous pouvez entamer une thérapie, car vous devez apprendre à vous s’affranchir des paroles négatives entendues pendant l’enfance ou l’adolescence et qui vous ont marqué, souvent à l’origine de votre manque de confiance. Être accompagné est également une bonne démarche, parfois difficile à enclencher. Il faut bien « sentir » cette démarche pour s’y engager, car pour le coup, vous sortez vraiment de votre zone de confort !

Mais il existe un outil, à la portée de tous, pour vous aider à aller au-delà de vos limites physiques et mentales : le sport !

La solution : le sport !

Je ne parle pas du sport de haut niveau, mais d’une activité sportive vous permettant d’améliorer votre bien-être.

Vous avez l’embarras du choix : fitness, yoga, pilates, running, arts martiaux, vélo, sport collectif, natation.

Il y en a pour tous les goûts et tous les niveaux ! Diverses méthodes de remise en forme existent.

Mais une est très pratique pour les timides et ceux qui manque d’assurance, du moins pour démarrer : le sport chez soi !

En effet, vous pouvez pratiquer chez vous, tranquillement, sans la peur du regard des autres, sans la nécessité d’interagir avec autrui. Vous pouvez vous concentrer sur une seul chose, votre remise en forme tant mental que physique.

C’est le premier palier nécessaire avant d’affronter peut-être un cours en groupe ou le fait de se mettre en maillot de bain à la piscine.

Je vous assure, étudiez avec attention cette option afin de passer à l’action et supprimer cette souffrance quotidienne.

sport et confiance en soi

Comment le sport contribue à la confiance en soi ?

Le sport est comme la vie : tout le monde commence au niveau débutant, puis vous apprenez, vous répétez, faites des erreurs et petit à petit vous progressez.

Le sport transforme votre corps, agit chimiquement et positivement sur votre mental et votre santé, renforçant votre estime, car vous serez fier des résultats obtenus.

Votre pratique sportive devient votre entraînement pour votre vie quotidienne : vous définissez un objectif, vous mettez en place les actions nécessaires pour l’atteindre, vous apprenez les bases, vous progressez par paliers. Finalement, vous vous apercevez que vous pouvez le faire.

Certes, ce n’est pas forcément facile ; cela nécessite un minimum d’effort évidemment et un passage à l’action. Et bien sûr de la motivation pour durer. Mais si vous êtes arrivé jusqu’à cette ligne, je pense que votre motivation est bien présente.

Les 10 clés sportives pour développer votre confiance

Si je reprends les points du paragraphe précédent, vous allez voir que le sport permet justement de travailler chacun des axes :

Mieux se connaître

Pratiquer une activité physique permet de mieux vous connaître ; il révèle des qualités insoupçonnées et positives : patience, persévérance, curiosité, ténacité.

Vous apprenez à définir des objectifs et à les atteindre.

Devenir positif

Vous allez vous apercevoir que vous êtes capable de suivre un entraînement et d’avoir des « performances ». L’auto-dénigrement va cesser. Vous allez rentrer dans un cercle vertueux.

Prendre soin de vous

Faire du sport, c’est vous entretenir physiquement. Les bienfaits d’une activité physique régulière ont été étudiés et sont validés scientifiquement : amélioration du système cardio-vasculaires, anti-stress, etc. Votre santé vous dira merci !

Stop aux complexes

De plus, vous allez cibler vos complexes physiques qui peuvent être traités par une activité sportive : perte de poids (avec évidemment un rééquilibrage alimentaire), gain de muscle, des jambes plus fines, des bras toniques, un ventre plat, l’amélioration de votre posture générale, etc.

Au final, vous allez acquérir une prestance grâce à un corps moins complexé ; cela va vous aider à devenir plus affirmer.

Les modèles sportifs

Le monde du sport est un vivier de modèles ; sportifs de haut niveau, fitgirls, etc. De plus, un coach, même à distance de nos jours, peut être votre mentor.

Allez au-delà de vos limites

Vous étiez incapable de faire une pompe ? Et maintenant vous en faites 10 sans problème !

Grâce aux entraînements, vous pouvez aller au-delà de ce que vous pensiez être vos limites !

De même, commencer du sport ou s’y remettre alors qu’on pense être trop âgé, c’est avoir un nouveau projet, vous sortant d’une routine quotidienne sécurisante. On peut se mettre au sport à tout âge.

Le sport va vous ouvrir les yeux sur votre potentiel.

Progresser à son rythme

Le but n’est pas de devenir champion olympique, ni de faire de la compétition, donc pas besoin d’être perfectionniste, juste exécuter correctement les exercices physiques ; faites au mieux ; écoutez votre corps !

Des progrès petit à petit

Le propre des entraînements est de pouvoir avancer par étapes dans l’apprentissage des exercices et de progresser petit à petit.

Les autres, on s’en fiche !

Enfin, la pratique du sport chez soi, vous affranchit du regard ou des remarques des autres. Vous pouvez vous concentrer sur vos séances et votre ressenti.

Une meilleure assurance

Le sport renforce votre assurance physique et contribue fortement à l’affirmation de soi. En effet, si vous vous sentez bien dans votre corps, vous serez plus sûr de vous-même. Vos échanges avec les autres ne seront plus parasités par des complexes physiques. Vous saurez dire non lorsque cela le nécessitera !

etre sur de soi la solution le sport

Le sport, un remède naturel contre le manque de confiance en soi

Le manque de confiance en soi est une prison dont les clés sont au fond de vous-même ; essayez de les utiliser avant que votre souffrance soit trop importante.

Cette peur du monde extérieur, de ses incertitudes et du jugement des autres n’est pas une fatalité.

Comment avoir confiance en soi ? Finalement, la réponse à cette question tient en trois étapes :

  • Identifier ses freins et ses peurs
  • Définir les actions à mettre en place pour progresser
  • Faites un parallèle avec une pratique sportive pour vous aider

Regarder les témoignages sur le groupe Facebook, le sport est un des moyens de développer son assurance. C’est un puissant levier de développement personnel.

Action après action, étape par étape, entraînement après entraînement, votre confiance se développera. Vous vous apercevrez que finalement, vous êtes capable de réussir !

Si vous souhaitez être accompagné.e au niveau de votre confiance en vous, vous pouvez me contacter.